La liberté, ce coeur qui nous donne vie !

Po aime en liberté 

Petit chagrin

Petit chagrin
S’en va tambour battant
Par les chemins
Disparaître pour renaître
Oublier les champs de blés

Je m’en vais et ailleurs
Revivre l’air au grand cœur

Ce jardin, cette prairie
Sèment l’avenir
Trop de blessures ne s’effacent
Et, pourtant voir les étoiles en vœux
Sombrer en filant la lumière
Qui s’éteint
Je partirai le cœur des peines
Étendu à terre, y laisser
Ma peau de chagrin

Ces hommes en bourreau
Et, les ombres en soutien
Celles odieuses en politique
Et du bon dieu en folie
Des fascistes en col blanc
Récitant les grands hommes
Qu’ils se perdent

Ne voir que la dune et fidèles
Ses chardons bleus et l’hirondelle
Sur le sable, j’ai construit ma maison
Pour qu’au jour renaissent
Les rêves et écrire les mots
De passage entre les lignes
De ma vie et aussi
Au berceau blanc
Un homme violent
Tue la vie, l'enfant


Petit chagrin
S’en va tambour battant
Par les chemins
Disparaître pour renaître
Oublier les champs de blés

Je m’en vais et ailleurs
Revivre l’air au grand cœur

Il y a cette goutte de sang
Cette tristesse et cueillir
Les adieux, ne plus revivre
Et vivre la paix et aussi
Libre, la justice de la vie
Brillante en rayon sur l’eau
Sage et calme et revient
Le chant du ruisseau
Ses promesses aussi

Ce torrent des montagnes
Sans tourment en fil clair
Traverse le destin et console
L’âme à l’immense souffrance
Quand l’amour est blessé
Assassiné et la liberté
Vient sur cette terre
Parmi les nuages et l’histoire
Nos mémoires qui retiennent
Une peu de nous, ce toujours
Qu'emprisonnent les hommes
De violences acharnées
Brisant le beau et mon regard
Pleure comme le vin coule
Généreux, abondant d’eau
Puise sa force et n’oublie
Jamais la paix dessinant
La couleur des vitraux
Si merveilleuse en transparence

Tout disparaît, les ruines
Restent en témoins
Des guerres et de pierres
Parcourent les millénaires

Reviens à mon jardin
Un bout de terre loin de tout
Si près du sol de toutes les histoires
On partage le même grain
Des blés et des chemins de liberté
Juste un instant

©Fédora Hélène


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s