Feux d’artifice annulés par suite du discours d’Emmanuel Macron

Des élus locaux ont choisi d’annuler purement et simplement les feux d’artifice du 14 juillet après l’annonce du pass sanitaire obligatoire privant ainsi une partie de la population de manière inégale mais légale.

Ainsi la ville de Bordeaux maintient le feu d’artifice alors que la métropole bordelaise compte plus de 800 000 habitants, alors que la ville de Caen qui enregistre 102 848 personnes en 2020 annule le feu d’artifice, ainsi que des petites communes des environs de Caen (Calvados).

Rennes maintient le feu d’artifice avec le port du masque obligatoire, tandis que Paris, Marseille, Lyon, et Toulouse – qui décide de faire quatre feux d’artifice dispatchés dans différents quartiers pour permettre des rassemblements plus petits – maintiennent leurs feux d’artifice.

Dommage pour les habitants où les élus locaux ont choisi l’annulation de manière arbitraire alors que si le discours de Macron avait eu lieu 24 heures après, ils auraient maintenu les feux d’artifice sans se poser de questions alors que la situation sanitaire face au variant Delta aurait été identique.

D’autant que la Normandie, donc sur l’ensemble d’une région, l’ARS enregistre au 6 juillet, 18, 77 cas pour 100 000 habitants, le taux restant au-dessous du seuil d’alerte et malgré une augmentation par rapport au taux précédent, il reste au-dessous du taux national.

En comparaison, le département de la Gironde, le taux d’incidence est de 42,43 pour 100 000 habitants au 10 juillet 2021, le RO étant de 1,39 au 13 juillet. Le nombre de variants delta dans les cas détectés correspond à un taux de 65,47 %.

On peut donc constater que les décisions d’annulation ne correspondent pas au taux de cas positifs au Covid-19. 

Des personnes ayant subi des mois de mesures sanitaires attendaient un moment joyeux , un moment pour être ensemble et partager par ce lien social essentiel. Les personnes isolées, vulnérables ont également besoin de ces instants collectifs comme les enfants l’attendent. Ce sont parfois des retraites aux flambeaux qui accompagnent les rassemblements du 14 juillet , comme le traditionnel bal populaire. L’inégalité des territoires est quelque chose de marqué en France dans divers secteurs , et encore une fois pour la fête nationale s’impose des interdits changeant d’un élu à un autre mettant la population devant le fait accompli.

On se souvient de la fête de la musique marquée par des interventions des forces de l’ordre suivant les donneurs d’ordres et à chaque fois l’esprit de fête, la joie de vivre sont brisés pour une partie de la population. Et, surtout marquée par une violence politique absurbe laissant la fête de la musique se dérouler jusqu’à minuit , puis laissant dans la mémoire collective la violence des interventions du maintient de l’ordre en bouquet final.

© LiberTerra

Copyright © LiberTerra 2021, tous droits réservés, Tous droits de production et de diffusion réservés

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s