Expo virtuelle – Afghanistan – Paix et liberté en lumière

Quelle issue possible sans la liberté ? 

En arts partagés de l’image aux mots, des murs gravés par les lignes se dessinant en sillons accueillant ces graines de paix grandissant en graffitis poétiques, en liberté de couleurs du sombre à la lumière sous la main de Shamsia Hassani- Graffeuse Afghane.

Puis, la musique des mots vient d’un continent à l’autre s’unir aux dessins  pour former l’art partagé pour écrire la liberté !

Donner une voix , ce mouvement à l’immobile trait qui au grès des mots s’épanouit en multiplies émotions et crée ce lien profondément humain des uns aux autres .

Puis, d’un rayon à l’autre, une musique, et une arasbesque  prend naissance,  danse et l’air devient cet espace vivant de nous – le corps et le cœur, la paix et la liberté.

©LiberTerra

Po aime en Liberté

Je vois ma Terre 

Je vois ma Terre
Cet arbre, ces branches, ces veines
Mon corps uni à elle, cette eau claire
Racines du ciel à la Terre, mes veines
Je pleure les larmes, son eau claire
Puis m’endors sur son sol, mon île
Aux merveilles, aux trésors de vie
S’éveille le jour à sa lumière fidèle
Elle s’endort au reflet de mes yeux, son île
Au bleu et rouge son sable, mon sang
À l’or de l’espoir se couche le jour
Se lève chaque matin aux chants de la vie
Aux peurs des violences de l’homme infidèle
Au bleu et rouge son sable, son sang
Il devrait être mon frère à la lueur du jour

Avant que l’espoir ne meure
Je vois ma Terre
L’enfant au berceau si parfait au ciel clair
Avant que les peines ne couvrent la Terre
De cet orage des souffrances quand le père
Déchire les pages de la paix écrite à l’encre claire
Celles qui en secret ni s’abîment ni se perdent
Celles qui demeurent éternelles tel que le verbe
Aimer, avant que l’espoir ne meure
Je vois ma Terre

©Fédora Hélène


Un monde à coeur ouvert – Sauver la vie de millions d’enfants subissant une extrême pauvreté – Offrir la joie en partage comme chaque jour se lève et se couche en lumière – Paix et liberté, une urgence de vivre !

Renaissance

Renaître, être cette naissance 
Délivrée des souffrances
Voir ton sourire, mon enfant
Le silence et ce précieux
La douleur ferme les yeux
Le corps tremblant, dévasté
Il faut fermer les yeux et regarder
La vie doucement au jour se lever

Elle passe dans la pièce
Une chemise blanche, un voile
Elle danse légèrement
Il la blesse
Colombe aux vitraux, la cathédrale
Se brise aux éclats étincelants

Elle s'en va et lui sourit
Il revoit la couleur de ses yeux
Elle danse légèrement
Colombe volant vers la vie
Tombe en mille adieux
Elle l'aimait éperdument

Elle s'enfuit, il mentait
À coup de violences
C'est ainsi ce monde
Qui ne tourne pas
À la lune il se noyait
Ciel ombragé de souffrances
C'est ainsi la ronde
Qui ne tourne pas
Elle pleurait, il frappait

La naissance, mon enfant
Serrant contre moi mon cœur
Battant, résistant à la peur
Le chaos, la violence
D'hommes malveillants
Le chaos, la violence
La paix, l'amour
Pour armes
La paix, l'amour
Pour âme

Elle marche le long des sables
Mouvant et s'échappe les larmes
Elle combat pour sauver la vie
À la force de vivre, un crayon
Pour peindre la clarté sur la nuit
Elle ôte des douleurs, le bâillon
Elle lutte à la plume contre l'effroyable

Femme le soleil au cœur
Sans refuge que l'abri du corps
Tend les mains vers la paix
Donne son souffle à la liberté
Jusqu'au bout au dernier jour
Elle élève la chance au rang
Des combats sauver la vie

Femmes le soleil au cœur
Sans refuge que l'abri du corps
Tendent les mains vers la paix
Donnent leur souffle à la liberté
Jusqu'au bout au dernier jour
Elles élèvent la chance au rang
Des combats Sauver la vie

Renaître, être cette naissance
Délivrée des souffrances
Voir ton sourire, mon enfant
Le silence et ce précieux
La douleur ferme les yeux
Le corps tremblant, dévasté
Il faut fermer les yeux et regarder
La vie doucement au jour se lever

©Fédora Hélène

© LiberTerra

Copyright © LiberTerra 2021 – Tous droits réservés – Tous droits de production et de diffusion réservés

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s