Nouveau Clip – Page Blanche – Fédora Hélène

Je vous présente mon nouveau clip – Page Blanche. Merci à vous tous d’être là 🙏

@liberterradaily
@liberterradaily

Page Blanche

Je me souviens de ce moment où je marchais seule, comme l’air d’une chanson, sur une plage déserte de Normandie en plein hiver. J’étais enceinte, et le médecin venait de m’annoncer que je risquais de perdre mon bébé.

C’est cet instant où en marchant j’avais peur pour mon bébé et où  je me disais qu’il fallait sourire à la vie, que la force de l’amour apparaît vivante, visible et sauve.  J’étais totalement isolée sans argent et la vie a été là.  C’est cela la justice.

Espérer que la justice change, nous en sommes toujours là depuis des décennies  où des femmes tombent sous la violence d’un homme se faisant un prédateur.  Un prédateur, c’est un voleur de vie et les armes pour combattre la cruauté de ces hommes, c’est la paix, la liberté, l’amour celui qui est là en nous, qui est une force de vivre et qui nous sauve.

La justice a beaucoup à se faire pardonner auprès de milliers d’enfants et de femmes.  Les décideurs politiques ont également une lourde responsabilité dans l’ augmentation des violences faites aux femmes qui perdurent depuis des décennies, ainsi que le nombre dramatique de féminicides. 

Il y a une lumière, l’espérance. C’est elle qui veille sur nous . Elle qui émane de la nature, de notre Terre, de l’immensité qui nous entoure et qui révèle celle de la liberté. Cette liberté profonde qui s’exprime par le verbe Aimer .

C’est là qu’est la vie, ce qui compte, ce qui demeure, ce qui transmet aux générations futures la possibilité de survivre. L’ humain n’est pas fait pour une société de violences dont il ne découle que la souffrance. Les prédateurs ont fait le choix de quitter leur humanité. Il ne possèdent plus ce coeur humain, ont enterré le soleil de leur coeur et croient que leur néant est le sens de vivre – ce puits qui tombe en gouffre. Ils mentent. La seule source de la vie, c’est l’amour.

Quand un homme l’a perdu , il n’est plus que la déchéance de la haine et il traite une femme avec cruauté, comme il traite la vie, ses propres enfants qu’ils oublient tant il n’aime pas. Aimer un enfant, c’est lui apporter le bonheur de la liberté. Qu’il est toujours en lui cette force d’ aimer pour vivre, cette lumière en rayon qui relève des épreuves. Savoir qu’un enfant devient un adulte qui devra à son tour transmettre cette flamme de la paix.

Un homme de violences veut interdire à un enfant le bonheur de vivre et il blesse, détruit gratuitement comme lorsqu’il fait souffrir un enfant en maltraitant sa mère sous ses yeux . Un tel homme prédateur est l’incarnation du néant, de ce qui est indigne, d’une épouvantable vulgarité, médiocrité.

Cet homme cruel est capable du pire. Un pire qu’il recherche pour aller toujours plus loin dans son extrême perversité. Il viole. Il viole sa conjointe enceinte. La méchanceté est ce sadisme de faire souffrir un être humain vulnérable. On ne viole pas par hasard. Ces prédateurs calculent, préméditent, sont conscients et responsables et élaborent des stratégies en alibis sulfureux issus de leur mensonges destructeurs, de leur atroce lâcheté.

Attaquer une femme enceinte, cet homme a détruit son humanité. C’est cela ne pas aimer, être sans amour en soi. Alors si nos sociétés ne doivent garder qu’une chose, que cela soit l’amour.

©️ Fédora Hélène

Copyright ©️ LiberTerra 2021 – Tous droits réservés – Tous droits de production et de diffusion réservés

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s