Nouveau titre – Mariée pour mourir by Fédora Hélène

Clip : Mariée pour mourir by Fédora Hélène

@liberterradaily
Mariée pour mourir 


Mariée pour mourir

En voile au rouge

Coule le long de ma poitrine

Le serment se brisant

En quelques gouttes de sang

 

Mariée pour périr

La dentelle pour linceul

Sur ce lit, il viole

Une femme enceinte

Quel malheur

Au voile blanc, je chavire

Naufragée aux déserts

D’indifférences

La justice en deuil, l’absente

 

Une seconde pour vivre

Laisse-moi papillon ce rayon

Cette seconde

Laisse-moi aimer

Loin des rivières de pluie

Mes yeux au diamant

De l’eau de mer à mes veines

Au sang des blessures

Une seconde de mon corps libre

Une seconde pour vivre


Chut !

Je ne serai pas ce silence

Cette nuit où la vie sombre

Par la main de cet homme en loup

La lueur au chagrin

Chut, le silence se fait l’onde

Ne se tait plus

 

Une simple fleur

Une lueur à la fenêtre

Espérer la levée du jour

La fin des pleurs

Une blessure, mon corps meurtri

Suppliant la vie

Son sourire sur mon visage

En perle de vie

De porcelaine fragile

 

Sur le carreau froid à la nuit

Tremble mon chagrin

Au rond la ronde, mon enfant

Sommeille en moi

La douce berceuse

Éteindre la mort veille

Un viol tue

La force et la lampe

Au génie d’aimer


Chut, ne pleure plus

L’enfant dort en toi

Douce mélodie

Une femme sur le carreau

Froid et la lune en étoile

Un peu d’espérance

Joli sourire sur le visage

Tremble le cœur effondré

 
Chut !

Je ne serai pas ce silence

Cette nuit où la vie sombre

Par la main de cet homme en loup

La lueur au chagrin

Chut, le silence se fait l’onde

Ne se tait plus

 
La justice absente

Infidèle France

Aux trahisons abandonnant

Ceux si fragiles à ton obscur

Des prédateurs en rois

Revêtus de ce manteau noir

Ferme tes banques, tes palais

Sans égalité, ni fraternité

Adieu liberté

La France coule

Comme moi noyée

À la mer, à ses vagues

La tombe des réfugiés

Tu vois tout chavire

Une femme pleure

Au fond de l’eau

Aux marais sans justice

Le pouvoir écroule la vie

 

Chut !

Je ne serai pas ce silence

Cette nuit où la vie sombre

Par la main de cet homme en loup

La lueur au chagrin

Chut, le silence se fait l’onde

Ne se tait plus


©️ Fédora Hélène


Il est ce bateau à la voile blanche qui s’éloigne des hommes martyrisant une mère et un enfant, celui au cœur de pierre et de mensonges qui n’éteint que son âme.

Philippe Palat, cet homme de violences contre une femme enceinte – Une justice absente, un système d’impunité conçu et voulu et non dû au hasard. Une justice qui sur traumatise les femmes victimes de prédateurs.

Les mots de l’art pour témoigner en résilience – Orange Le Monde 🧡

©️ Fédora Hélène

Copyright ©️ LiberTerra 2021 – Tous droits réservés – Tous droits de production et de diffusion réservés

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s