Marioupol – L’évacuation de civils retranchés dans l’usine Azovstal est en cours

Le civils bloqués depuis près de deux mois dans l’usine d’aciérie à Marioupol, dans le sud de l’Ukraine, ont pu commencer à être évacués par « une opération de passage sécurisée », a annoncé Saviano Abreu, porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), dimanche 1er mai. Une intervention toujours en cours pour mettre en sécurité des enfants, des femmes, des personnes âgées qui seront conduits vers Zaporizka, où « ils recevront une aide humanitaire immédiate, y compris des services psychologiques », souligne Saviano Abreu.

Une opération qui a débuté le vendredi 29 avril avec un convoi ONU/CICR – les Nations Unies et le Comité international de la Croix Rouge unissent leurs efforts « en coordination avec les parties au conflit » précise le porte-parole de l’OCHA. Ce premier convoi a parcouru près de 230 kilomètres séparant Zaporizka et l’usine de Marioupol pour arriver samedi matin.

Les détails de cette opération seront à venir, indique l’OCHA, par souci de protection des civils et des humanitaires participant au convoi. Par ailleurs, L’ONU a indiqué continuer « à faire pression pour que tous les civils qui souhaitent quitter la ville de Marioupol soient en sécurité ». Saviano Abreu a souligné dans un communiqué de presse que « L’ONU s’engage activement avec les parties pour faire avancer ces efforts ».

Une usine pour abri

Sur le site de l’usine se situent des bunkers et un dédale de tunnels constituant un abri pour la résistance ukrainienne et pour des soldats ukrainiens retranchés sur ce site qui forme un rempart contre les forces russes.

Les tirs et bombardements se poursuivent dans cette zone depuis les premiers jours de la guerre, informe l’ONU. L’enfer de Marioupol , le nombre de morts restent inconnu, mais selon le maire de la ville, il serait plus de 20 000 civils tués.

Le printemps tente de naître, la nature résistante laisse paraître les chants des oiseaux entre les silences et les bombardements et offre aux habitants le soleil éclairant les jours sombres, les deuils, la liberté brimée par la tragédie que vivent les familles survivant dans le quotidien de la guerre.

Le Chef de l’ONU en visite à Moscou

Antonio Guterres a appelé à une pause humanitaire au moment des fêtes de Pâques, soit jusqu’au 24 avril pour ouvrir des couloirs humanitaires. Rappelant que les évacuations des civils voulant quitter la guerre dans les zones urbaines, seraient en coordination avec le Comité international de la Croix-Rouge.

L’ONU a indiqué également que l’ouverture de couloirs humanitaires permettrait d’acheminer en toute sécurité « une aide humanitaire vitale aux populations des zones les plus durement touchées, telles que Marioupol, Kherson, Donetsk et Louhansk ».

Dans un communiqué de presse l’ONU a exprimé dès le 19 avril, être prête « à envoyer des convois d’aide humanitaire à ces endroits pendant cette période », soulignant que « les gens n’ont pas de nourriture, pas d’eau, pas de moyens pour soigner les malades ou les blessés ou simplement pour vivre au jour le jour ».

 Actuellement, ce sont 18 millions de personnes qui ont été touchées par la guerre en Ukraine, dont 6 millions de personnes ayant besoin de soins de santé humanitaire, alerte l’ONU.

La visite d’Antonio Guterres à Moscou en début de semaine dernière, sa rencontre avec le ministre des Affaires étrangères, Sergey Lavrov et avec Vladimir Poutine, a permis d’obtenir un « accord de principe » pour la participation de l’ONU à l’évacuation de civils à Marioupol.

« Le président a donné son accord de principe à l’implication des Nations Unies et du Comité international de la Croix-Rouge dans l’évacuation des civils de l’usine Azovstal de Marioupol », a déclaré M. Dujarric, porte-parole du Chef de l’ONU.

Puis, Antonio Guterres a rencontré Volodymyr Zelensky à Kyïv, où a été évoquée une des urgences : permettre aux civils de quitter en toute sécurité une ville détruite par la guerre. 

Fédora Hélène

Copyright © LiberTerra 2022 – Tous droits réservés – Tous droits de production et de diffusion réservés

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s