YÉMEN – L’ ONU CONFIRME SON ENGAGEMENT DE MAINTENIR LE RESPECT DES ACCORDS DE HODEÏDA

Les Accords d’Hodeïda engagés depuis le 13 décembre 2018 sous le parrainage de l’Onu, donnant une priorité à la désescalade d’un conflit qui depuis 2014 a créé une crise humanitaire majeure, actuellement la plus grave au monde, vient de prendre au matin du 13 janvier 2020, la décision de prolonger le mandat de la mission chargée de veiller au respect de l’Accord sur Hodeïda.
Celui-ci déjà renouvelé devait prendre fin le 15 janvier prochain. Le voilà de nouveau en application pour une durée supplémentaire de 6 mois. 
La ville de Hodeïda possède un port de situant sur la mer rouge et qui est le port de marchandise  principal du pays. Il est le point essentiel de l’acheminement de l’aide humanitaire dont plus de 24 millions d’habitants sur 28 millions ont besoin pour vivre. 
Une aide alimentaire mais aussi celle permettant aux hôpitaux de survivre et de répondre à la malnutrition aiguë dont  500 000 d’enfants souffrent au Yémen en 2018,  selon l’Unicef.


2  millions d’enfants souffrent d’ une malnutrition inquiétante et 11 millions d’enfants au Yémen sont à sauver d’un conflit armé qui persiste depuis 2014 entre les Houthis soutenu par l’Iran et le gouvernement du Yémen trouvant un soutien auprès de l’Arabie Saoudite. 
Un conflit qui par les Accords d’Hodeïda a entrepris un cessez-le-feu dans la ville de Hodeïda et les ports de Salif et de Ras Issa à la suite de la signature de cet accord entre les parties. 
Un Accord qui entreprend également pour la sécurité des habitants des opérations de déminage dans les ports de Hodeïda, de Salif et de Ras Issa. 


L’ONU par sa présence renforcée qui s’affirme, permet la coordination du redéploiement et d’assurer son fonctionnement. 
La tension forte qui est actuellement entre l’Iran et les États-Unis suite à l’assassinat du général Quassem Soleimani, pourrait aggraver l’équilibre tant recherché et attendu au Yémen pour permettre la fin d’un très long et grave conflit. 
Souhaitons que la confirmation de l’Onu de poursuivre son engagement au Yémen retienne efficacement ce qui pourrait nuire au bon déroulement de sa mission ayant pour but le retour de la paix. 


Une situation au Moyen Orient qui fait craindre le pire. Le général Quassem Soleimani était une personnalité de premier plan. Autodidacte, il était un stratège redouté revêtant en Iran et au Moyen Orient une aura très importante. 
Il serait peu probable que l’Iran ne le venge pas comme les slogans iraniens ont appelé à la vengeance. Et, il est  à penser que celle-ci s’organise au delà des frappes de missiles sur les bases américaines. 
Tous les spécialistes viennent à s’exprimer sur la situation au Yémen mais il est un  sujet qui demeure incompréhensible,    la cruauté qui a provoqué la souffrance intense de millions d’enfants abandonnés au sort des politiques et économies semant le chaos. 
Près de 11 millions d’enfants au Yémen attendent la paix et la sécurité comme le veulent les femmes au Yémen qui ont fondé « l’Alliance des femmes pour la paix et la sécurité ». 


Une mission de l’Onu en 2020 qui est cruciale aux yeux de  plus de 24 millions de personnes en grande souffrance au Yémen. 
Puis, il est une question, comment au 21 ème siècle, avec la puissance de la technologie de l’information et du renseignement, la communauté internationale à pu laisser faire une telle catastrophe humaine ? 
Le business politique n’a t-il donc aucune limite ? 

©LiberTerra

Une réflexion sur “YÉMEN – L’ ONU CONFIRME SON ENGAGEMENT DE MAINTENIR LE RESPECT DES ACCORDS DE HODEÏDA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s