Brève – Solidaire

Être solidaire et non en solitaire pour affronter cette épidémie affirme Emmanuel Macron.

Philippe Palat, 56 ans, prédateur et escroc professionel, ayant insulté gravement une femme qu’il a violée et violée enceinte, menacée de mort avec un couteau et qui encore souhaitait la mort de celle-ci par le coronavirus par des propos injurieux, ne versant aucune pension alimentaire, ne ressentant strictement aucune inquiétude pour ses propres enfants qu’il a fait souffrir, qu’il sache que tout de son comportement grave sera dit en justice et publié.

Pendant que tous les parents s’inquiètent, il est d’une froideur répugnante, à être hébergé sans jamais travailler.

Il laisse une mère isolée, seule en situation de précarité, du fait des violences financières de ce prédateur, assumer tout entièrement par elle-même en connaisance de son état de santé fragile.

C’est intolérable. Son impunité le rend d’autant plus cruel et dément , sa fainiantise ne se soucie de rien. La personne qui l’héberge et l’encourage aura à repondre de ses actes.

Qu’il sache que LiberTerra remuera ciel et terre pour qu’il soit fasse à ces actes barbares devant la justice.

Ce prédateur a traité cette femme pire qu’un animal.

Les ex- hôtelières situées dans la Manche et dans le Calvados sur la côte, auront à répondre de leur complicité avec un prédateur spychopathe.

Cet escroc prédateur a fait un mal fou.

Une plainte pour viols et violences depuis septembre et la justice ne fait rien. C’est grave.

Seule la victime a porté avec force plainte. Marlène Schiappa a été informée, le préfet également et c’est comme si de rien n’était.

C’est inhumain pour les victimes qui ont tant souffert. Il vole, escroque, manipule, agresse depuis des années et la justice le laisse faire. Des gens ignobles le soutiennent financièrement. Notre pays n’est pas celui là. Une victime qui a subi de telles violences ne peut pas être traitée de cette manière.

Ce ne sera pas accepté. Les droits humains doivent être respectés pour ceux et celles depassant seuls des traumatismes graves, une mémoire traumatique qui impose une intense souffrance.

Et, pendant que tous et toutes pensent à leur famille, à leur travail, aux soignants si formidables, ce prédateur se prélassent chez des gens dangereux qui l’encouragent en lui accordant crédit dans tout les sens du terme.

L’injustice n’est pas ce que doit être une société, elle ne doit pas triompher.

Dans l’épreuve que le monde traverse par le bouleversement, nous avons besoin de ce nous, nous tous, Ensemble, que LiberTerra écrit à longeur d’articles.

Ce prédateur ne doit plus jamais faire souffrir un être humain.

Plus jamais ça !

© LiberTerra

Article lié :

https://liberterrajournal.com/2020/03/07/un-predateur-en-vadrouille-et-faux-diplomes/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s