Une nuit – Un combat se lève

Un prédateur peut martyriser une femme enceinte dans une indifférence générale.

Il peut briser des vies, traumatiser des enfants sans être face à ses actes, gardant son impunité comme une puissance.

Ceux et celles se faisant complices et flattant sans cesse son horrible prédation, ne sont jamais face à leurs responsabilités, toujours impunis comme il l’est.

En France, la justice sera à détruite encore les victimes comme elle les a toujours abandonnées.

Des années que des alertes sont en vain contre ce prédateur qui se balade tranquillement.

La souffrance encore même s’il est le courage, l’amour de la vie.

Une victime, ses enfants ne sont rien. Ils n’existent pas.

La France a une justice cruelle ne cessant jamais ses dysfonctionnements.

Arrêté car il harcèle une copine allant avec un prédateur ivre de 56 ans mais pas quand il viole une femme enceinte, la martyrise, la menace avec un couteau, ivre, fou de haine, hurlant durant des heures en pleine nuit, privant sa proie de sommeil. Il casse, il brise, il tue un être humain et c’est normal.

Il peut continuer à manipuler, flatter, boire, agresser sans fin

Détruire une femme enceinte dont la grossesse était à risque et qui devait rester alitée.

Prédateur mentant sur toute son existence. Ses diplômes faux, le faux journaliste radié de la carte de presse en 1997 qui depuis ses 16 ans a choisi d’être ce monstrueux pervers, prenant plaisir à faire du mal, se vautrant dans sa fange avec des perverses à la estelle, Brigitte, Françoise en agressant dans ce temps d’autres femmes, les manipulant et volant.

Que la justice garde son prédateur, elle à l’habitude de nier les victimes.

Des années de patience, de douceur, de pardon à croire que l’amour est vainqueur de tout.

Cela va s’arrêter. Faut-il que la victime ne mange plus rien et rende visible, l’invisible, le crime qu’est un viol ?

Un jeune de 25 ans risquant de perdre sa vie à cause de ce prédateur ça ne suffit pas ?

Ce prédateur a commis des maltraitances, des viols, manipulations.

Après avoir passer sa nuit à agresser, le matin il pissait dans l’évier sur la vaisselle de ses enfants.

Il se mettait nu, renversait une bouteille de lait et se roulait par terre en hurlant puis il menaçait de mort.

Il cassait tout, jetait des objets en direction de sa proie en lui hurlant des insultes. Il renversait les meubles en hurlant !

Plus, il lisait la peur dans les yeux de sa proie, plus il hurlait fort, plus il tenait des propos horriblement obscènes, plus il tirait les cheveux, secouait, balançait, poussait avec son ventre à bière.

Pas une journée de paix, état de choc sur état de choc à tenir, à demeurer digne, demeurer un être humain, voici le quotidien d’une victime .

Donner aux enfants, à tout faire pour maintenir le plus de calme quand ce monstre était au bar à rire et ailleurs avec ces horreurs de femmes perverses, Françoise, Pascale, Florence, Estelle, Brigitte, etc …

Un enfant opéré à cœur ouvert qu’il n’a jamais respecté.

Des enfants réussissant, des enfants merveilleux, une famille la maman et les enfants et ce bourreau détruisant leur vie !

Ce prédateur n’est plus un être humain. Il a dépassé toute limite.

Ses menaces de mort un couteau à la main ! Et, la justice aurait dû l’arrêter depuis des années où les témoignages sont.

Pendant ce temps, ce prédateur se prélassait à l’hôtel en volant les hôteliers.

Paris, Bordeaux, Périgueux, Saint Lô, Avranches, Luchon, Lourdes, Pont Saint Esprit , Toulouse, Houlgate etc… Toutes les villes où a été ce prédateur, où des alertes ont été faites !

C’est inhumain ce que les enfants et leur mère ont vécu, ce que ce prédateur leur a fait subir.

Il prend le train sans payer depuis des années, mais lui n’aura aucun souci !

Il ne changera jamais bien évidemment. Il est à manipuler une autre proie, à se nourrir de la haine, sa démence à concevoir, vouloir détruire et mettant la vie d’un enfant en danger dans le ventre de sa mère.

Et, ça ne choque pas ! Qui sont ces gens le fréquentant ? Celles le servant, ces deux hôtelières ratées confiant leurs affaires à un pervers ivre, dont elles savent la violence envers une femme et des enfants et dont elles sont informées de ses escroqueries envers des hôteliers et restaurateurs dignes de ce nom, à leur grande différence !

C’est une honte !

Comment un prédateur peut martyriser des êtres humains en toute impunité au 21 ème siècle ?

Il n’est qu’au courage du témoignage des victimes, que la justice peut exister.

Pourtant la justice abandonne les victimes.

La cruauté, un pays ne peut bâtir la liberté sur une vallée de larmes.

https://liberterrajournal.com/2020/03/07/un-predateur-en-vadrouille-et-faux-diplomes/

© LiberTerra

Copyright © LiberTerra 2020 Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s