Justice – La réalité du système qui ordonne la vie de millions d’êtres humains

Un prédateur en copié collé du système

Comment un prédateur pervers viole, martyrise, vole, escroque en toute tranquillité alors que la justice le connaît depuis 40 ans.

Il commet des violences ignobles, cruelles sur une femme enceinte et ensuite il lui envoie des messages d’une obscénité criminelle, écrivant ces mots qu’il lui hurlait en la martyrisant, n’hésitant pas à lui lancer de l’alcool dans les yeux.

Les témoignages de ses propres enfants qu’il a traumatisé, en sachant que ce prédateur a toujours été conscient et responsable de tous ses actes criminels.

Il est lâche, trouillard, fait son cinéma de raté des ratés et ne sait qu’ agresser une femme enceinte et des enfants et menace de mort sa conjointe avec un couteau à la main, atrocement lâche.

Le système ne saura que donner des traumatismes supplémentaires aux victimes.

Ne sera qu’à répondre aux victimes que ces violences ignobles que ce prédateur a commises sont prescrites et il le sait où seront à l’oubli et dysfonctionnements récurrents .

Il sait son impunité qu’il a toujours calculé.

Pendant ce temps, ce prédateur, qui n’est plus un être humain par la cruauté qu’il a déployé , continue à être cet être répugnant se nourrissant de la destruction de la vie qu’il prémédite vicieusement et oubliant les actes atroces qu’il a commis, traitant sa propre famille pire qu’un animal.

La justice ne prendra jamais conscience de l’ampleur des violences criminelles qu’il a commises .

Il sait car il a 40 ans de professionnalisme de sa criminalité qu’il ne risque pratiquement rien et bénéficiera toujours de son impunité.

Les condamnations qu’il a eu par le passé, il les a intégrées et est devenu de plus en plus dangereux après celles-ci et s’ en est vengé atrocement lâche sur sa jeune compagne.

Des mois de prisons qu’il a fait pour ses escroqueries et divers bien avant qu’il rencontre sa conjointe et décide de détruire la vie d’une jeune femme de 24 ans, alors.

24 ans et seule face à un psychopathe déjà expérimenté.

Des années à alerter, en vain

1980 – Révélation de ses premiers actes violences. Il a alors 16 ans et commence à fréquenter son bar. Tout son alcool qu’il ingurgite dans ses bars qu’il affectionne tout particulièrement, soit pour faire taire sa conscience, soit pour devenir sans limite

1980 – 1988 Escroqueries, faux et usage de faux, vols, manipulations diverses, mensonges destructeurs récurrents, faux diplômes

Il fera l’objet d’un article conséquent dans la Dépêche du Midi avec sa photo en illustration en tant que faussaire et escroc déjà expérimenté. Il a alors moins de 25 ans !

Il avait déjà manipulé et intégré par ses mensonges et masques le milieu du journalisme et de la politique.

À Toulouse, son nom évoque le mal qu’il a fait à de nombreuses personnes.

1991 – Il manipule et agresse publiquement Jean Edern Hallier dans sa résidence en Bretagne. Il poursuit toutes ses odieuses manipulations à Paris, quittant Toulouse où ses actes nocifs, malveillants sont trop connus.

1992 – Il poursuit sa criminalité et ses violences extrêmes mettant en état de choc et sous son emprise sa jeune compagne qu’il vient de rencontrer et qui ignore quel psychopathe il est. Il met également au cours d’un de ses actes de violences un nourrisson en danger.

Il escroque et manipule une ex-journaliste du Figaro

1993 – Faussaire et escroc, il fabrique un faux mettant en cause une personnalité et n’hésite pas à vouloir faire condamner un innocent. Il fera de nouveau l’objet d’articles dans la presse révélant son nouvel exploit.

1994 – Il poursuit sa criminalité, commet sans cesse des violences sur sa jeune compagne.

Il traumatise en calculant son impunité et toujours conscient et responsable de ses actes cruels.

1995 et toutes les années qui suivront, il ne cessera jamais de détruire la vie, d’anéantir, de traumatiser sa jeune épouse et ses enfants . Il menace constament de mort sa compagne et lui dit qu’il les brûlera tous durant leur sommeille. Il menace de mort sa compagne avec un couteau à la main . Il menace de mort avec le gaz et les services de sécurité sont alerté. Il n’y aura aucunement la possibilité de porter plainte. la même chose lorsqu’il menace une école, quand il agresse à plisieurs reprises devant une école.

Pourquoi est-il toujours impuni, pourquoi les victimes sont-elles humiliées, abandonnées et les faits minimisés ?

1980 – 202040 ans de sa criminalité professionnelle

Commençant à 16 ans par manipuler des politiques et la mairie de sa commune d’alors et commettant escroqueries, vols et violences diverses.

1988
Il fabrique un faux diplôme et restera impuni
Philippe Palat, seul coupable qui n’hésite pas à vouloir faire condamner un innocent
Grand manipulateur , Phillipe Palat aux côtés de l’ex-présidente dont il s’occupe depuis près de 10 ans , de ses affaires en faillite
2016 . UMIH Gironde

La lutte contre les violences de ce prédateur, anéantie par le système patriarcal et prédateur

Des alertes en vain, tout l’amour que la victime a donné pour vivre, pour donner avec abnégation à ses enfants, pour offrir un sourire à la vie, pour sécher ces larmes d’une intense souffrance, resteront au deuil de toute justice.

Faire le deuil de sa propre vie en étant vivant est ce que traverse des milliers de victimes de ce système destructeur.

Que la violence soit celle d’un prédateur, de la pauvreté imposée et évitable, de la pollution qui tue, du racisme, de la souffrance des mineurs isolés, des réfugiés et migrants, des populations traversant l’épreuve de la famine, des conflits, des épidémies évitables, tout est issu d’un système suicidaire qui est véhiculé en hydre par le mondialisme, par un pouvoir fou qui perd notre humanité, par cette Rome antique qui nous submerge, par cette croyance que l’homme ne peut être qu’un prédateur alors que c’est le système qui l’éduque à en être un et les lacunes graves des gouvernements politiques successifs, l’indifférence, l’intolérance, les discriminations qui propulsent des prédateurs extrêmes

Ce prédateur cité a toujours évolué dans le milieu politique et de la justice et ce n’est aucunement un hasard.

Son mental manipulateur et pervers correspond au mental qui conçoit, commande, calcule le système qui entrave la liberté et nuit à la vie.

L’humain et la Terre, ne font qu’un. Qui nuit à l’un détruit l’autre

Une étude américaine révèle que la pollution tue 500 000 bébés en 2019 , notamment en Inde et en Afrique subsaharienne par les fumées toxiques de combustibles pour cuisiner.

Cela est par la pauvreté, par des habitations de fortune, par l’absence d’infrastructures qui sont depuis des décennies et que subissent génération après génération des enfants.

Donc, non ce n’est pas le système qu’il faut sauver, la mondialisation par la domination des profits et mensonges, par un enrichissement coupable, mais c’est la vie que nous devons sauver.

Le prédateur cité n’est qu’un minable parmi des milliers à son image et ils sont des prédateurs générant le chaos.

Lorsqu’on atteint le précieuse de la vie, met la vie en souffrance cela a des conséquences sans limite qui impacte l’humanité et notre Terre.

S’il est en résonance un mouvement destructeur, tout est bouleversé en ce sens.

S’il est un mouvement respectueux du vivant, de la vie alors il sera en écho infini la répétition de celui-ci et c’est alors ce qui préserve la vie qui sera en mouvement.

Nous devons prendre le beau, ce qui a sauvé la vie des victimes de ce système prédateur, l’amour et la force de la vie, pour nous imprégner de ce langage et bâtir un monde meilleur qu’il est urgent de concrétiser.

Violences faites aux femmes – France – La justice a disparu sous le tapis rouge du patriarcat

Parler de justice, c’est parler au futur tant elle a construire, tant elle n’existe pas.

Il était publié sur LiberTerra un témoignage dans l’article, Mémoire traumatique – La force du témoignage sera toujours force de justice » https://liberterrajournal.com/2020/10/22/memoire-traumatique-la-force-du-temoignage-sera-toujours-force-de-justice/?fbclid=IwAR144CIm6ynVriPlIiM2Y0Xm1_1qUWGDtCCy1U-Zvae3ybl0HfQb_tfzEFs

Il y est révélé des faits d’une violence inouïe commise par un prédateur contre un bébé et une jeune femme. Des faits dénoncés devant la police et il serait à ce que ce prédateur soit face à la réalité de ses actes et non pour violences mais pour tentative de meurtre. Le fait que l’enfant n’est pas été projeté avec violence n’est pas du fait du prédateur . C’est la jeune femme qui a sauvé son enfant.

Il en sera de même quand il menace de mort sa compagne avec un couteau en hurlant « Je vais te tuer » approchant l’arme du corps de sa compagne. Il a été arrêté dans son geste car la fille, jeune adolescente, s’est mise devant sa mère.

Il doit être poursuivi pour tentative de meurtre et non qu’il soit oublié cet acte cruel faisant subir à la victime une intense souffrance, une angoisse de mort.

Il est en de même pour les viols conjugaux qu’il a commis sur une femme enceinte, la plainte ne doit être sur un viol mais sur les viols qu’il a commis.

Il agresse, viole , menace de mort avec un couteau , escroque, vole, harcèle, traumatise gravement des êtres humains et demeure à une impunité grave .

Une plainte qui est minimisée est depuis septembre 2019 . Septembre 2019 – septembre 2020, la plainte restera au silence. 

2020 –  Il  poursuit ses escroqueries, manipulations et harcèlements , envois de messages d’une obscénité criminelle. Là ,encore cela ne doit pas être oublié et faire d’une victime , rien.

Le témoignage des victimes doit être entendus. Un enfant a demandé à porter plainte également contre ce prédateur . Pourquoi n’est-il pas respecté ? Justice , tu as oublié ta conscience depuis tant de décennies. Une femme, un enfant sont des êtres humains !

Le système oublie-t-il les victimes surtout quand il s’agit d’une femme ? Par contre, il n’oublie pas d’ apporter des traumatismes supplémentaires. L’injustice doit cesser et il est à alerter sur la réalité de la justice. Il sera écrit sans relâche le fait que les Droits humains fondamentaux doivent être une priorité et que la vie est précieuse.

Si la victime est vivante, elle le doit à sa force de vivre et à l’amour qui est en elle comme en tout être humain même si des prédateurs ont fait le choix de le tuer , cet amour était en eux à leur naissance.

Ni oubli ni pardon

© Fédora Hélène

Il restera impuni pour toutes les injures, propos salaces, obscènes qu’il disait en pire en commettant des violences conjugales, sexuelles, psychologiques, physiques et financières.

Philippe Palat, seul coupable et responsable. Il n’hésite pas à vouloir faire condamner un innocent

2016 UMIH Gironde

Article lié :

https://liberterrajournal.com/2020/03/07/un-predateur-en-vadrouille-et-faux-diplomes/

Copyright © LiberTerra 2020 Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s